Le Canton de Genève, malgré son petit territoire, abrite pas moins de 1236 espèces de plantes indigènes

La flore genevoise intègre plus d'un millier d'espèces sauvages qui croissent naturellement et spontanément dans le canton. En plus des plantes à fleurs, sont considérées comme appartenant à la flore des groupes plus discrets, telles les fougères, les prêles ou les mousses. La flore comprend également certaines espèces exotiques, principalement des espèces ornementales qui s'acclimatent à notre environnement et peuvent parfois devenir envahissantes.

A Genève, comme d'une manière générale dans le monde, la flore fait face à diverses pressions comme l'urbanisation croissante, les modifications des pratiques agricoles ou encore l'arrivée des espèces exotiques envahissantes. Sur la base des critères internationaux de l'IUCN, 433 espèces genevoises - certaines spectaculaires comme des orchidées ou des renoncules, d'autres discrètes comme des graminées ou des plantes aquatiques - sont menacées.